Fleurs et plantes du jardin

Coccilaure®

(Hippodamia undecimnotata)
L'utilisation de ce Coléoptère (coccinelle), prédateur de nombreuses espèces de pucerons, est préconisée sur les strates herbacées (rosiers par exemple) et contre les pucerons du laurier rose dont le puceron jaune Aphis nerii.
  

 pdf buttonLa notice

 

UTILISATION

Ces coccinelles ont été choisies pour leur efficacité sur plantes basses (ornementales et potagères) et contre les pucerons du laurier rose. Parmi ceux-ci, le puceron jaune (que l'on trouve également sur Dipladenia) devient toxique en suçant la sève du laurier rose. Si cela gêne certaines coccinelles, ce n'est pas le cas pour Coccilaure®. Une grosse larve ou un adulte dévore plus d'une centaine de pucerons par jour. Leur action "choc" est comparable à celle que l'on obtiendrait avec un insecticide chimique. Elles sont proposées au stade larvaire, plus intéressant pour la lutte biologique car les larves restent sur les plantes et mangent les pucerons.

 

BIOLOGIE

DESCRIPTION

Adultes
environ 6 mm, 2 taches blanches sur le thorax. Les mâles ont une tache blanche sur la tête, les femelles ont la tête noire. le nombre de point varie avec des points plus ou moins prononcés : 4 à 5 par élytre et 1 central.
Nymphe
noire avec liseré orangé, immobile.
Larves1

1 à 9 mm, avec 2 à 4 taches latérales pour les stades L3 et L4.
Œufs
jaune clair puis gris avant l'éclosion, ovales (environ 0,8 à 1 mm de long), pondus en groupes (environ 11 œufs) sous les feuilles.
Sex-ratio
50% mâles/50% femelles.

 

STADES ET DURÉE DE DÉVELOPPEMENT

  • Œuf
  • 4 stades larvaires
  • Pré-nymphe
  • Nymphe
  • Adulte

Durée de développement (œuf - adulte) : à 20°C = 15 jours environ

Longévité des adultes : 3 à 4 mois en moyenne

 

MODE D'ACTION

Les larves et les adultes de Coccilaure® consomment tous les stades des pucerons (ailés, larves, aptères). Ils parcourent activement les plantes à la recherche de leurs proies potentielles, puis les vident de leur contenu. Les principaux stades prédateurs sont les stades larvaires L3 et L4, ainsi que le stade adulte, qui présente l'intérêt de durer très longtemps. Chacun d'eux peut consommer jusqu'à 60 pucerons par jour. Les femelles peuvent pondre jusqu'à 20 œufs / jour. Coccilaure® est active à partir de 12 ou 13°C, ce qui en fait un auxiliaire idéal pour les cultures extérieures.

 

L'EFFICACITÉ SE VOIT À...

  • Présence de mues larvaires de Coccilaure® dans la culture, à ne pas confondre avec des coccinelles mortes, ainsi que de larves et d'adultes très visibles.
  • Présence de cadavres de pucerons, noirs et desséchés.

 

UTILISATION

CONDITIONNEMENT

Coccilaure® est présentée en boite VIVAPACK® (avec nourriture pour le transport).

 

DOSE D'APPORT

Coccilaure® est préconisée de préférence pour les plantes basses de faible volume (ex : rosiers, hibiscus) et les plantes potagères (aubergine, haricots, melon…). La dose efficace est de 1 à 3 larves par colonie de pucerons (environ 5 - 20 larves / m² uniquement au niveau des plantes infestées). En général : 1 boîte de 50 larves pour 5 à 10 rosiers de taille moyenne (il existe également des boîtes de 30 et 250 larves). Contre les pucerons du laurier rose, déposer 3 à 5 larves par foyer tôt en saison (foyer de moins de 3 cm de long).

Remarque : Pour avoir une efficacité optimale, les larves doivent être lâchées au stade L2 ou début L3, dès la livraison, ou dans les 1 à 3 jours suivants si elles n'ont pas encore atteint ce stade à la livraison (conservation à 20-22°C).

 

MÉTHODE D'INTRODUCTION

Ouvrir la boîte avec précaution.

Déposer les grains de pop-corn avec les coccinelles sur la végétation au niveau des foyers de pucerons.

 

CONDITIONS DE STOCKAGE

Lâcher les larves dès que le bon stade est atteint et les adultes dès réception. En cas de contretemps, conserver 1 à 2 jours maximum après réception, loin des sources potentielles de pollution (produits phytosanitaires, fumée...), à 10-12°C.

 

ATTENTION À

  • En cas de forte infestation, nettoyer d'abord la plante de son miellat avec du savon noir et introduire les coccinelles dès le lendemain.
  • Risque de parasitisme par d'autres insectes élevé à partir de juin - juillet : utilisation préconisée de mars à juin
  • Absence de pucerons : pas d'installation de Coccilaure®
  • Présence de fourmis : comme elles se nourrissent du miellat des pucerons, elles chassent les coccinelles. Prévoir de les éloigner avant de lâcher les coccinelles.
  • Résidus chimiques : ne pas lâcher les larves sur des plantes traitées avec un insecticide chimique depuis moins de trois semaines.

 

AUTRES AUXILIAIRES UTILISABLES CONTRE LES PUCERONS

PRÉDATEURS

  • Coccifly®
  • Aphidoletes aphidimyza
  • Episyrphus balteatus

 

PARASITOIDES

  • Aphelinus abdominalis
  • Aphidius ervi et Aphidius colemani

 

 

eco-protection